Hello par ici, j’espère que tu vas bien ?! Aujourd’hui je suis de
retour non pas avec un article look mais pour parler mode, grande taille et
magasins spécialisé pour les « jeunes filles »
et la colère que je
ressens ces dernières semaines vis-à-vis d’eux.
En fait ça fait plusieurs jours que la moutarde monte et j’ai eu envie
d’écrire un article à ce sujet. Il y a quelques jours j’ai été invité à plusieurs événement pour des boutiques dont les vêtements étaient destinés aux jeune
filles
, et la première chose qui m’est venue en tête c’était « je ne vais
rien trouer à ma taille 
», qu’on se le dise, j’ai eu beaucoup, beaucoup de
mal à trouver des choses dans lequel mon 44 allait entrer. Sans compter à quel
point j’ai été très mal à l’aise et combien je me suis sentie pas à ma place
dans cette boutique.

Jennyfer, Pimkie, Bershka, Undiz et compagnie…

Je ne vise pas UNE boutique en particulier mais toutes les boutiques
qui se donnent comme cible les jeunes filles.
Cette jeune fille que j’ai été,
et qui déjà ne trouvais rien en magasin à porter (si des hauts peut être) je l’ai
été et je me suis souvenue à quel point je détestais entrer dans ces enseignes
car je savais par avance qu’il n’y avait rien pour moi.
Des boutiques qui ont décidé qu’une jeune fille ne pouvait pas être
ronde…
Ce soir là, lorsque je suis entré et qu’on m’a annoncé la cible, je me
suis aussi mise à leur place en me rappelant à quel point j’étais mal. A quel
point je me détestais, et combien je haïssais mon corps pour ce qu’il était.
Car on le sait tous, tout est toujours pire quand on est ado. Avoir le corps
qui change est déjà bien assez compliqué mais quand derrière on te dit que non,
tu n’as pas droit de porter les fringues des magazines, que non tu n’entre pas
dans le cadre et que c’est ta faute
. Que c’est à toi de faire en sorte de
perdre du poids et être dans le moule plutôt qu’à ce genre de boutique de s’ouvrir
à d’autres morphologies, moi ça me met en colère.
Je me suis souvenue de toutes les fois où l’on m’avait félicité de perdre
du poids VS celles où m’avait demandé ce qui n’allait pas et pourquoi j’avais
grossis. Je me suis souvenue de cette personne qui m’avait dit que pour bosser
dans la mode il fallait que je perdre du poids. Je me souviens de toutes ces
fois où je comptais mes calories, que je ne mangeais que des pommes et des yaourts
0% pour arriver à perdre un kilo, puis 10… Que je pleurais parce que j’avais mangé
un croissant ou même un steak.
Quand j’entre dans ce genre de magasin et que je ne trouve pas ma
taille je sors, je me dirige vers des enseignes qui savent qu’on peut être
belle en 34 comme en 44.
Mais à 15 ou 17 ans, quand on te dis que tu n’es pas
assez bien pour porter ces vêtements, tu y crois…
Voilà les raisons de ma colère ce soir là.
Et sur ces belles paroles, je vous souhaite une bonne
soirée/journée/week-end (rayer la mention inutile)

Crédit photos: 1. MissGuided/ 2&3: All Woman Project